Les Tunes s’incrustent : la makbouba

Voilà c’est fait, les Tunes nous avaient laissé peinard entre Ashkénazes mais via Jérôme Oriol  ils nous ont envoyé un émissaire lobbyiste, ils nous proposent un plat de là-bas dans sa version  avec patates pour ne pas trop nous dépayser mais tu peux choisir de ne pas en mettre j’ai vérifié cela existe aussi.  Je te livre la recette telle que Jérôme me l’a envoyée et tu fais avec. Pour commenter tu t’adresses au lobbyiste lui-même ou tu écris en bas, je lui transmettrais.

Finalement j’ai commenté et rajouté une note de bas de page pour pas vous dépayser?

Entre deux parties de Ruzzle, voici une recette que je tiens de mon copain Frédéric. Avec sa femme Viviane, il fait de la musique, et fait des disques (duo Lévy Ben Attar) et des concerts super biens. Et je ne dis pas ça parce que j’ai fait un disque avec eux. Chez eux, on mange souvent de la makbouba à sa façon qu’elle est très bonne. ( Mme Kitchenbazar dit que ça ressemble quand même beaucoup à la chakchouka 1)

Les quantités ? Ça dépend de l’appétit, du nombre de convives, de la taille des pommes de terre et de la taille du contenant qui accueillera le tout au frigo.

Pour réaliser à la  façon Ben Attar, il faut  pour 4 personnes :

  • 4 pommes de terre à chair ferme de la taille d’un poing,
  • 4 tomates
  • 1 poivron vert
  • 1 poivron rouge
  • 5 gousses d’ail
  • 2 feuilles de laurier
  • sel, poivre
  • Mme KitchenBazar dit : tu peux rajouter du cumin et du carvi moulu et une pointe de coriandre

Éplucher le pommes de terre et les couper en gros quartiers; couper les tomates en quatre ( moi je le s laverais et encore mieux je les ébouillanterais pour les peler) , couper les poivrons en grosses lanières ( je les grillerais pour les peler, avant) ; peler les gousses d’ail et les couper en deux pour retirer le germe. Mettre le tout dans une casserole, et, attention, recouvrir d’huile d’olive. Si si ! Et non, ce n’est pas gras. Mettre sur le feu, le plus petit, à feu très doux. Plus doux que ça. Voilà. Couvrir et revenir vérifier la cuisson des pommes de terre après 30 minutes. Quand elles sont cuites, arrêter le feu et sortir les légumes de l’huile pour les mettre dans une boite allant au réfrigérateur. ATTENTION : ne jamais mettre la boîte avec les légumes chauds au frigo mais attendre qu’ils soient à température ambiante avant de couvrir et d’enfrigoter. L’huile ? Bah on la filtre et on la met dans un bocal pour s’en servir au moment de manger la makbouba en la déposant sur les légumes. Attention, point trop n’en faut.

Avec une grillade et une salade verte c’est parfait pour l’été.

makbouba

la version sans pommes de terre

————–

1 La chakchouka (arabe : شكشوكة‎, hébreu : שקשוקה‎), également appelée tchoutchouka, chouchouka, choukchouka, mekbouba, tastira (selon les juifs de Sousse) est un plat du Maghreb et du Machrek. Il s’agit d’une base de plat aux poivrons ou aux piments verts ou rouges, et le plus souvent aux oignons et à la tomate.

Share and Enjoy

  2 comments for “Les Tunes s’incrustent : la makbouba

  1. Nicole
    9 août 2013 at 16 h 48 min

    Hahaha comme disait ma regrettée belle-mère « ça n’est pas gras c’est de l’huile » !!!

  2. Sophie Reynal
    11 août 2013 at 5 h 23 min

    Chez les Azria, aussi, on pèle les poivrons et on ajoute un gros oignon coupé en lamelles et de la coriandre fraîche. Et selon les jours, opn appelle ca makbouba ou chouchouka. C’est le premier et le seul plat que m’a appris feu ma belle-mère, ma belle-soeur s’étant chargée du couscous.
    SR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *