Le Top 5 de vos préférences

Je regarde les statistiques du site et avant tout je vous dis merci , vous êtes deux fois plus nombreux en 2012 qu’en 2011 et toujours aussi gourmands

Vos recettes préférées ?

top5

 

N° 1: l’inratable recette des torches aux marrons:

Quand j’étais petite je croyais que ce dessert s’appelait torchon marron et je ne voyais absolument aucun rapport avec le résultat. Pas plus que l’éclair au chocolat ne ressemble à un éclair, la pâtisserie restait une énigme. Le mille-feuille n’avait jamais plus de trois feuilles, tout cela était fort suspect et je me rassurais avec la tarte aux pommes, qui elle au-moins était nommée fort judicieusement.

 

Lire la suite

 

torche_aux_marrons

N° 2 : Le foie haché comme le faisait Baby

Dans la variété des hors-d’oeuvre servis traditionnellement, je place en tête le foie haché, servi avec des oeufs hachés ou mimosas. Cette recette est très présente dans la cuisine judéo-polonaise et je pense que Baby la faisait pour son beau-père.

Lire la suite 

N° 3 :La science du bouillon de poule 

Toute mère juive vous le dira la soupe de poulet est « le remède », longtemps les médecins doutaient de cette affirmation péremptoire de nos mères. Des études scientifiques viennent au secours des mères juives et prouvent les effets curatifs de la soupe de poule. Le bol de bouillon servi au lit accompagné selon les familles dematzeknepflich ou kneidlach-boulettes ou quenelles de farine de matsa, de nouilles ou de vermicelles guérit du rhume et de la grippe.

Lire la suite

 

N° 4 : le Pickelfleisch en souvenir d’Yvonne

En Alsace le pickelfleisch se sert chaud sur de la choucroute. C’est le plat principal du festin de Pourim. Celui que j’ai fait cuire cette semaine a servi à faire des sandwichs Bagels-Coleslaw maison –raifort-cornichons mais on peut aussi utiliser du pain au cumin au carvi , des bagels aux oignons, ajouter un peu de tahine, du caviar d’aubergines, des poivrons marinés…bref être inventif.

Lire la suite 

N° 5 Yiddish Korp , lacarpe à la juive

Pour faire la Yiddish Korp selon la tradition il faudrait acheter une carpe vivante, la ramener chez vous la mettre dans la baignoire, l’assommer avec un rouleau à pâtisserie ( là vous vous prenez pour une version Yiddish de Maïté) et ce n’est que le début.

Lire la suite

 

Et n’oubliez pas la devise de Ma « Ess gezinterhait – Mange en bonne santé »

Share and Enjoy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *